Conseils pour préparer sa production orale (Delf B1 et B2).

  • La recette du monologue: Ni trop fade, ni trop sucrée
  • Avantl'examen

1- Évitez les erreurs communes

  • Vous devez avoir plusieurs choses en tête, cela doit devenir un automatisme. On fait un récapitulatif des pièges (grammaire, conjugaison, prononciation), mais ne faites pas une liste trop longue : 10 « notes à Benêt » maximum :

  • Jeveuxparler de -->Jevoudraisparler de

  • Parlersur-->Parlerde/du/des/de la/de l’/d'

  • De le/ De les/ à le/ à les-->Du/des/au/aux. Attention aux contractions d'articles

  • Je suisenfaveur/encontre-->Je suispour/ Je suiscontre

  • Lesavantadges/ Lesdésavantadges-->Les avantages/ Les inconvénients

  • Pourun côté/d'autre côté-->D'uncôté/D'unautre côté

  • Eneffect/Practiquer-->En effet/ pratiquer

  • Pourle matin/pourle soir-->Le matin/ le soir

  • Jen'entendspas-->Je necomprendspas

  • Tupeux,tudois,tuvas...-->Onpeut/nouspouvons,ondoit/nousdevons,onva/nousallons.En effet, à l'oral on n'utilise jamais le « tu », sinon le « On/Nous » d'humilité.

Apprend le Français avec moi

2- Préparez vos papiers à l'avance (convocation + carte d'identité si on vous les demande + un stylobic(qui fonctionne !))

  • Saluez l'examinateur/l'examinatrice et présentez-lui les papiers.

« Bonjour, enchanté(e) de vous connaître ».

« Bonsoir, ravi(e) de vous connaître ».

  • Toujours levouvoyer, sauf s'il vous dit le contraire

  • Essayez d'avoir le sourire, pensez qu'il voit des élèves toute la journée, donc une preuve de bonne humeur le rendra content.

3-Préparationdubrouillon

  • Vous avez 10 minutes(B1) /30 minutes(B2), doncpas de panique, à bord du Titanic.

  • Relisez bien le texte et la consigne pour ne pas vous tromper.

  • Écrivez le/les thèmes abordés en haut, au centre de votre feuille. Il y en a 2 au maximum. Par exemple « Éducation + Nouvelles technologies ».

  • Mettez la problématique en gros, et pensez à chaque argument si vous Y répondez bien, pour ne pas faire de hors sujet.

  • Faites un schéma, avec des flèches, des mots clés, ne surchargez pas votre feuille. Inventez un code : souligner pour le vocabulaire, des petites vagues pour les connecteurs, entourer pour les temps verbaux, souligner de deux traits les répétitions pour trouver des synonymes plus tard etc...

  • En haut à droite, vous pouvez mettre des connecteurs à utiliser et les barrer quand c’est fait.

  • En haut à gauche, mettez les temps verbaux à placer… Mais ne forcez pas, si ça ne passe pas, ça ne passe pas.

  • En bas à droite, des phrases magiques comme par exemple « Il faut user, pas abuser », et des formules grammaticales comme « ilfaudraitque + subjonctif », et une hypothèse « Sij'étaisle ministre de l'écologie, jemettraisdes amendes à ceux qui jettent leurs papiers par terre ».

  • En bas à gauche, inscrivez le vocabulaire spécifique du/ des thèmes.Parexemple« Éducation+Nouvellestechnologies »

4- C'est l'heure de passer à la casserole: l'oral

  • Parlez lentement mais distinctement. Les examinateurs devinent lorsque quelqu’un parle vite pour cacher ses erreurs… Et ça les énerve. Ils ne cherchent pas la rapidité, sinon la fluidité.

  • Si vous devez faire des pauses, pas de souci, mais choisissez le bon moment, par exemple :

  • « Bonjour, je[Pause]m'appelle[Pause]Ségolène et j'ai[Pause]28[Pause]ans »NON.

  • « Bonjour[pause]je m'appelle Ségolène[Pause]et j'ai 28 ans »OUI

  • Essayez d'avoir une bonne intonation, d'exprimer des sentiments (comme dans le dialogue), au lieu d'aligner des phrases monotones.

  • Ne vous forcez pas à utiliser un vocabulaire que vous ne comprenez pas.

  • N'hésitez pas à vous corriger. Si vous vous rendez compte que vous avez fait une erreur, revenez en arrière avec un

  • « Parler sur... Pardon, je voulais direparler de ».

5- Les phrases pour communiquer avec l'examinateur :

  • Bonsoir, enchanté(e)/ravi(e) de vous connaître.

  • Bonjour, merci de me recevoir, Comment allez-vous ?

  • Agissez naturellement avec lui, s’il éternue dites-lui « à vos souhaits », s’il vous demande les papiers, donnez-les lui avec un « voilà ».Sivouslaisseztomberquelquechosedemandez-lui « pardon ».

  • Pour lui demander de répéter ou avouer que vous n'avez pas compris

  • Désolé(e) je n'ai pas compris, pourriez-vous répéter s'il vous plaît ?

  • Ah, vous voulez dire que... (essayez de reformuler ce qu'il a dit pour vous assurer que vous avez bien compris).

6-Quand vous sortez de la salle :

  • Au revoir, ce fut un plaisir.

  • Merci pour votre disponibilité et votre amabilité.

  • Mercidem'avoirécouté.

  • Ce fut une conversation très intéressante.

  • Bonnejournée.

Évidemment, les billets de 20 euros sous la table... Ça ne fonctionne pas. Ni ceux de 50 d'ailleurs.

  • Pourledébat :

  • Évitez les questions « bateau » ; par exemple « et vous ? »« Qu'enpensez-vous ? »

  • Ne posez pas de questions trop personnelles.

  • Essayez d'organiser vos réponses, et de ne pas répéter dix fois la même chose de façon différente.

  • Bonne chance !

© 2007 - 2021 Tus clases particulares Mapa web: Profesores particulares| Academias y centros